Éléments pour la rédaction de documents en Sciences-Physiques avec LaTeX

L’intégralité des documents présentés ont été mis en forme avec LaTeX. Contrairement aux logiciels WYSIWYG, la prise en main peut sembler difficile et le gain de temps faible. Cependant, il s’agit d’un outil puissant aux possibilités innombrables.

Les outils et packages

Choix de l’éditeur

Figure 1 – Interface utilisateur de TeXstudio

L’éditeur le plus connu est sans doute Texmaker. Une variante est TeXstudio qui possède la même interface mais propose plus d’options.

Les extensions utilisées

Vous trouverez ci-après l’extension que j’utilise pour mettre en forme mes documents de cours. Un détail de son utilisation est aussi disponible :

Le descriptif de l’extension de cours utilisée en LaTeX (à télecharger ici).
L’archive contenant l’extension de cours (à télécharger ici).

Pour les extensions utilisées dans les autres documents (comme les fiches pour le CAPES par exemple), aucune documentation n’est fournie mais les extensions sont disponibles dans les sources LaTeX du document.

Quelques packages interessants pour les Sciences-Physiques

 pst-dosage permet de tracer des courbes de titrages acido-basiques avec tangentes et dérivées pour déterminer l’équivalence.
 pst-circ permet de réaliser des circuits électriques.
 pst-osci permet de réaliser des oscillogrammes.
 pst-spectra automatise le tracé des spectres dans le visible.

Vous trouverez plus d’informations sur les packages précédents sur le site de Arnaud Schmittbuhl : ici.

 chemfig permet de dessiner des molécules.
 chemformula permet d’écrire des équations de réactions chimiques plus facilement dans le mode mathématique.

Rédiger des présentations avec Beamer

Beamer est une classe permettant de créer des présentations au format pdf. Cet outil présente des avantages par rapport à Microsoft PowerPoint :

Format portable et facilement partageable ;
Génération automatique d’un sommaire intéractif ainsi que des boutons utilitaires ;
Langage LaTeX (donc si vous travaillez avec LaTeX, le passage d’un document à Beamer est simple).

Et contrairement à ce que l’on peut penser, OUI il est possible d’insérer une vidéo ainsi que des animations dans une présentation Beamer. Méfiance cependant, certains visualiseurs PDF ne supportent pas la lecture de vidéos.

Quelques inconvénients néanmoins :

Mise en page plus complexe ;
Plus de limites en termes de multimédias ;
Pour les tableaux interactifs, pas d’outils pour dessiner.

Voici quelques éléments d’introduction à l’utilisation de la classe Beamer :

La documentation détaillée (en anglais) : ici.
Le cours OpenClassroom : ici.

Une application : des QCM auto-corrigés !

Le logiciel Auto Multiple Choice (uniquement disponible sous MacOS et Linux) permet la création de QCM auto-corrigés.

Figure 2 – Interface utilisateur du logiciel AMC

La rédaction du sujet se fait sous LaTeX. L’évaluation passée, il n’y a plus qu’à numériser les copies (de préférence avec un scanner automatique) et exporter au format pdf. Le logiciel se charge du reste. Il vous permettra d’analyser les pourcentages de réussite, d’envoyer directement les copies corrigées par mail aux élèves…

La documentation détaillée : ici.
Une astuce pour utiliser AMC sous Windows : ici.

La classe
exams propose aussi la création de supports d’évaluation (sans la correction automatisée).

Quelques liens pour apprendre le LaTeX

Le cours OpenClassroom : ici.
Le cours de LaTeX de l’ENS de Lyon : ici.
Le stackexchange TeX (où vous trouverez réponse à toutes vos questions) : ici.

Et le mieux… C’est de “bidouiller” soi même !